La podo-pédiatrie

Anthony Bruyère Naquet, Pédicure Podologue D.E à Paris 16 pratique La Podo-Pédiatrie

Podo-pédiatrie Paris 16

La podo-pédiatrie est une spécialité du podologue et consiste à l’étude des pieds de l’enfant physiologique ou pathologique.

En effet, les pieds de l’enfant ne sont pas un ‘petit format’ des pieds d’adultes.

L’enfant à sa propre physiologie qui évolue avec la croissance.

Le pied de l’enfant se développe afin d’acquérir la marche.

Un chaussage inadapté peut ainsi avoir des conséquences néfastes.

 

La croissance annuelle moyenne des pieds est de 9 mm  et se poursuit jusqu’à 12 ans chez la fille, et  14 ans chez le garçon.

A cet âge, le pied va atteindre  90% de sa taille définitive (autour de 25 cm).

La taille définitive sera acquise vers 14-16 ans.

 

Tous les enfants, jusqu’à 4-5 ans, naissent avec des pieds plats sauf ceux qui sont soumis à des problèmes neurologiques. C’est à partir de cet âge qu’il est important de savoir si ce pied plat est pathologique et risque d’évoluer vers un pied plat valgus ou s’il est simplement  lié à la souplesse de l’âge.

Une visite chez le podologue est nécessaire.

Elle permet de constater s’il y a des déséquilibres:

  • usure anormale des chaussures
  • démarche anormale
  • pieds plats,
  • déviation des genoux, du dos
  • chutes répétées avec pointes des pieds à l’intérieur ou à l’extérieur
  •  rotation anormale des membres inférieurs...

Le podologue peut intervenir avec l’accord du pédiatre ou du chirurgien pédiatrique  pour corriger ces déséquilibres et confectionner, si besoin, des orthèses plantaires sur mesure, adaptées aux pieds de l'enfant.

Compte tenu de la croissance et de l'évolution du pied à cet âge, les orthèses seront renouvelées tous les 6 mois jusqu'à  la correction finale.  Il donnera des conseils importants sur le port des chaussures et leur utilisation.

 

En grandissant, d’autres pathologies dites de « croissance » peuvent apparaître (apophysite et épiphysite de croissance).

Elles interviennent souvent chez le jeune adolescent sportif ou très actif.

  • Maladie de Sever ou apophysite postérieure du calcaneus.
  • Maladie d’Osgood Schlatter ou ostéochondrose tibiale antérieure » puisqu'il s'agit d'une souffrance de l’insertion basse du ligament rotulien au niveau de la tubérosité tibiale antérieure
  • Maladie de Koler Mouchet : ostéochondrose de l’os naviculaire
  • Maladie de Rénander : sésamoïdopathie
  • Maladie d’Iselin : apophysite du 5ème métatarsien
  • Maladie de Friedberg : ostéochondrite de la tête du deuxième métatarsien

Elles sont dues soit à un trouble d’ossification du noyau d’ossification, soit à une nécrose d’un noyau et d’une dystrophie cartilagineuse.

Un traitement combinant du repos et une semelle orthopédique est simple, rapide et sans séquelle future pour l’enfant.


En savoir plus sur la posturologie avec votre podologue à Paris 16.